Recettes et astuces

Confinement : On ne lâche rien!🥦🍓🥔💪, Astuce N°2 / Prenez votre temps!

Et si on profitait de se confinement pour adopter les bons gestes et se réapproprier le temps, notre corps, notre alimentation, ...


Je le répète, il est important, à mon sens, de conserver un rythme régulier tout au long de la journée.

Se lever Ă  heures fixes, maintenir les trois repas et pourquoi pas une collation, nous aurons l'occasion de revenir sur cette collation.



Vous êtres très nombreux, en consultation, à me confier que vos repas se déroulent très rapidement. Vous me dites souvent manger très vite, par habitude, par éducation, ou par manque de temps au travail.

Et si ce confinement, devenait une parenthèse et nous permettait de nous "déprogrammer" pour nous "reprogrammer" ?


Prenons notre temps.


Prenons le temps de cuisiner si cela nous tente, mais surtout de dresser la table. prenons le temps de sentir les odeurs de cuisine, d'écouter le bruit qui vient de la cuisine, de regarder la table une fois dressée, de regarder son assiette.


Thish Nhat Hanh, maître bouddhiste vietnamien a écrit : "Il est bon de prendre le temps de manger, car le repas peut être un vrai moment de bonheur. Prenez le temps de savourer votre petit-déjeuner, votre déjeuner et votre dîner. Appréciez votre repas. Arrêtez de penser et soyer pleinement là, corps et esprit réunis."


En prenant le temps, non seulement nous Ă©pargnons nos organes tels que notre estomac ou encore nos intestins, mais en plus nous prenons soin de nous, nous mangeons moins et mieux.

MĂŞme si cela peut sembler difficile, cela vaut le coup d'essayer.


Prendre le temps de se mettre la table, de s'asseoir en ayant pris soin d'éteindre la télé, de couper momentanément son portable, de pousser son bouquin et de se servir. Se servir les justes quantités, celles que l'on pense pouvoir manger sereinement sans se forcer à finir.


Mettre son cerveau en "mode avion" et ne manger qu'avec son estomac, ses sensations.


Sentir les odeurs puis commencer à manger en étend pleinement conscient de ce que l'on est en train de faire. Prendre conscience de l'acte de manger et conscience aussi du contenu de l'assiette. Les aliments, les ingrédients utilisés, les épices, les aromates. Est-ce acide ? amer ? salé ? épicé ?


Savoir poser sa fourchette, et ne pas enchaîner les bouchées. En prenant le temps de manger, on mange moins et surtout, on laisse le temps à notre organisme d'assimiler les nutriments et de transmettre l'information à notre cerveau que le repas est en train de se faire et qu'après manger, on n'aura plus ENVIE de manger. La faim sera apaisée, les envies aussi.


Enfin une petite phrase du mĂŞme auteur, que je trouve tout Ă  fait Ă  propos :

"Mâchez votre nourriture, pas vos soucis".

Ne pensez pas au passé, ni à l'avenir. La période que nous traversons est difficile et il est vitale de couper le temps du repas.


Alors, on tente l'expérience ?


Featured Posts
Archive
Follow Me
  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

Pôle Santé

3, rue Louis Bréguet

34830 JACOU, France

Tel: 06 81 02 74 87

mail : valeriebinet@wanadoo.fr

​

​

Diététicienne - Nutritionniste

  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon

© 2017 par Valérie Binet.

Siret : 824 354 245 00048